Les conseils de Babsie

Mon Blog

LES COMPORTEMENTS ALIMENTAIRES DEPUIS LA PANDÉMIE

8 juillet 2022


Deux enquêtes ont révélé plus particulièrement les deux conséquences principales du confinement sur la santé et sur les habitudes alimentaires :

-la consommation de produits ultra-transformés

-la prise de poids

 

  • On ne mange plus comme avant 

 

Les conclusions des études fournissent des informations sur les modifications des comportements alimentaires. Et les résultats sont sans appel ! Les fruits, les légumes et les aliments frais sont moins consommés. Elles montrent une augmentation du snacking et une préférence pour les sucreries et les aliments ultra-transformés. On y constate également une hausse de la consommation d’alcool. Bref, le respect d’une alimentation saine a clairement diminué…

 

Pour rappel, le comportement alimentaire évolue en fonction de nombreux facteurs : environnement, revenus, éducation… Mais sa principale fonction physiologique reste d’assurer un apport suffisant en énergie, en macronutriments (glucides, lipides, protéines) et micronutriments, comme les vitamines, les minéraux, et les composés phytochimiques. Une partie de ces composés est nécessaire à l’ensemble des cellules de l’organisme. Cependant, on assiste depuis quelques décennies à une évolution du comportement alimentaire avec la consommation de produits ultra-transformés. La pandémie et les confinements n’ont donc pas arrangé les choses.

 

Pour tout savoir sur les aliments ultra-transformés, le livre du Dr Anthony Fardet Halte aux aliments ultra-transformés ! 

Ou mon article :

/coaching/lalimentation-transformee-elle-vous-fait-grossir-et-vous-rend-malade/

 

  • Une prise de poids généralisée 

 

D’autres études ont trouvé que le poids des personnes soumises aux confinements avait augmenté. Il en ressort que parmi les personnes interrogées, celles qui ont perçu le confinement comme une période difficile à vivre ont pris du poids. Elles ont déclaré avoir mangé en plus grande quantité que d’habitude, grignoté davantage, réduit leur consommation de fruits et légumes, fait moins d’activité sportive, présenté un état dépressif et des troubles du sommeil.

En France, dès la 5ème semaine de confinement, 37% des personnes ayant participé à l’étude ont modifié leur alimentation : davantage de cuisine, mais aussi de grignotages, consommation de produits gras, sucrés, salés…

 

 

Face à de tels résultats, on attend des autorités sanitaires qu’elles adaptent leurs messages de nutrition et de santé publique pour remédier à ces impacts négatifs. En effet, des confinements répétés risqueraient d’aggraver les pathologies liées à l’alimentation.

Catégories


Dernières publications

Mes Recettes - 2 décembre 2022

Mes Recettes - 2 décembre 2022

CRÈME DE BUTTERNUT/GINGEMBRE/PAPRIKA

Life Coaching - 2 décembre 2022

PILULE OU PAS PILULE, TELLE EST LA QUESTION ?