Glutamate, avant d’en consommer lisez d’abord ceci !

22 février 2021
separator

Le glutamate est un des additifs alimentaires les plus utilisés dans le monde ! Il s’agit d’un exhausteur de goût chimique très utilisé dans l’industrie agro-alimentaire. On le retrouve dans de nombreux aliments transformés comme les soupes, les bouillons, les sauces, la farine, le pain, la pâte à pizza, mais aussi dans les barquettes de plats préparés, les biscuits, les snacks salés et sucrés de toutes sortes etc.

 

https://lesconseilsdebabsie.com/coaching/douleurs-articulaires-attention-a-lacidite/

 

Plusieurs études ont mis en évidence que les risques liés à la consommation de glutamate seraient l’obésité, l’hypertension, l’hyperactivité, le diabète, les migraines, les allergies… et la liste est longue ! C’est un véritable poison que vous devez absolument connaître pour arrêter d’en consommer !

 

  • Mais qu’est-ce que le glutamate exactement ?

 

Le glutamate se cache sous le nom de code « E 621 ». On l’appelle aussi Glutamate Monosodique ou encore Glutamate de sodium.

C’est un acide aminé (acide glutamique) faisant fonction de neuro-transmetteur, présent dans le cerveau et qui joue sur les hormones et les neurones. Il est essentiel dans le processus de mémorisation et d’apprentissage. Le problème est qu’il y a une différence de structure moléculaire entre le glutamate naturel biologique et la molécule chimique de synthèse, purifiée, qui n’est pas reconnue par le vivant. Et c’est justement l’argument-clé des fabricants qui disent que le glutamate n’est pas un produit dangereux car il est issu de la nature. C’est faux et prouvé.

 

  • Mais pourquoi utilise-t-on un exhausteur de goût ?

 

Le glutamate est utilisé comme exhausteur de goût. Que fait -il exactement ? Il renforce le goût des ingrédients auxquels il est mélangé tout en excitant les papilles gustativesCela permet d’utiliser les matières premières en très petites quantités (celles qui coûtent chères et qui pour la plupart du temps sont déjà de qualité médiocre), sans altérer le goût.

 

Par exemple, dans un biscuit « goût chocolat », on met très peu de chocolat, on ajoute du glutamate et le tour est joué ! Vous ne ressentez pas la différence et tout le bénéfice va au fabricant…

 

  • Les effets néfastes pour notre organisme

 

Le glutamate agit comme un excitant pour les papilles et surtout au niveau du cerveau. Il déclenche en effet une faim mécanique à la manière d’une drogue qui pousse à la consommation.

Ce produit est donc dangereux, en particulier pour le cerveau des enfants qui n’a pas de protection contre le glutamate. Leur développement intellectuel peut être mis en danger par les influx nerveux incessants qui sont provoqués de façon désordonnée.

 

Le glutamate perturbe également votre flore intestinale – le microbiote – et de ce fait irrite le tube digestif.

Il peut aussi provoquer un empoisonnement à la sérotonine, facteur de déstabilisation du fonctionnement de la peau pouvant donner de l’acné, de la calvitie et des boutons par excès de sébum.

 

  • Attention aux plats industriels et aux repas asiatiques

 

D’après mes consultations et mon expérience personnelle, beaucoup de personnes qui consomment des produits industriels, des plats préparés ou ont pour habitude de consommer des mets asiatiques sont littéralement « en manque » au début de l’arrêt de cette alimentation toxique.

Plusieurs études ont démontré le danger que représente cette substance pour la santé. C’est dans le cadre de ces recherches sur le glutamate que le terme « excitoxicité » a d’ailleurs vu le jour. Bien que cet additif soit reconnu comme inoffensif par les autorités de la santé – chercher l’erreur – il a été associé au « syndrome du restaurant chinois » qui se caractérise par des maux de tête, des nausées et des bouffées de chaleur, des allergies immédiatement à la suite d’un repas riches en glutamate de sodium. C’est pourquoi il faut faire très attention aux restaurants où vous vous rendez.

 

  • Comment éviter d’en consommer ?

 

Le problème aujourd’hui est que l’on trouve du glutamate un peu partout ! Dans le sel, le poivre, l’huile, les conserves de légumes, de poissons, les hamburgers, le Coca-cola, les boissons gazeuses, la sauce soja. Ce produit, qui ressemble au sel est aussi ajouté dans la boulangerie industrielle : le pain, les gâteaux, les biscuits, les vins, les fonds de sauce, les plats cuisinés, produits allégés et les produits laitiers dégraissés.

 

Aussi aujourd’hui malheureusement le glutamate n’est pas seulement utilisé dans la restauration asiatique. Comme je viens de le décrire plus haut, vous en trouverez dans tous les plats et produits industriels. Posez-vous aussi la question quand vous consommez des chips ou du pain pourquoi on ne peut plus arrêter d’en manger… Le glutamate est directement ajouté dans la farine, et il se comporte comme une drogue.

 

Puisque le glutamate se trouve en grande partie dans les aliments transformés, il est important d’arrêter définitivement de consommer l’alimentation industrielle. Consommez seulement les aliments bios pour lesquels les exhausteurs de goût sont interdits ! Bref, assurez-vous de consommer des aliments ayant subi aucune transformation.

https://lesconseilsdebabsie.com/coaching/les-maladies-du-foie/

Vous allez voir que les choses rentrent vite dans l’ordre. Les résultats sont rapidement visibles au niveau de la perte de graisse, du diabète et de la perte de poids… Mais ce qui surprend surtout les personnes que j’accompagne, c’est la diminution de toutes sorte de bobos, d’inflammations chroniques, de douleurs et le regain en énergie vitale ! Finies les fatigues chroniques !

 

Pour les enfants, assurez-vous de bien contrôler ce qu’ils mangent ! Sachez qu’à chaque fois que vous leur donnez ce fameux goûter en sortant de l’école qui leur fait plaisir (parce que nous les avons habitués à cette alimentation toxique), ils mangent un véritable poison !


Bon à savoir :

On trouve le glutamate réparti sous différentes formes dans plus de 200 médicaments courants. Il est signalé sous les formes suivantes :

Huile de ricin hydrogénée

Huile de soja hydrogénée

Glutamate sodique sous les dénominations

Glutamate de sodium

Glutamate monosodique

Sodium glutamate

Sel ou dérivé : Acétylglutamique acide

Sel ou dérivé : Arginine glutamate

Sel ou dérivé : Glutamate calcique

Sel ou dérivé : Glutamate de magnésium

Sel ou dérivé : Glutamique acide

Antasthène glutamique vitamine C (solution buvable)

Glutadouze (solution buvable)

Glutavene (USA)

 

Si vous avez des questions ou si vous avez besoin d’un suivi personnalisé pour modifier votre alimentation, n’hésitez pas à me contacter sur le formulaire ci-dessous :