Profitons des fêtes mais sans mal de têtes, quelques conseils

29 novembre 2017
separator

Les repas de fêtes ne sont pas l’occasion idéale pour se dire qu’on va faire attention c’est clair, se limiter à une portion de ci, se priver de ça pas vraiment le moment… même je me rends compte que l’on se conditionne avec ce genre de motivations.

Nous avons plutôt envie de nous laisser aller à la convivialité du moment et passer un bon moment. Mais souvent sans trop se demander quand il faudrait s’arrêter. Il’y-a-t-il un remède miracle ? Non…mais il existe vraiment des solutions pour limiter la gueule de bois et même la gastro en cas d’excès alimentaire.

Astuce 1

Mon premier conseil consiste à n’être pas à jeun au moment du premier verre. Car l’alcool commence à passer dans le sang dès qu’il arrive dans l’estomac, et encore plus rapidement quand celui-ci est vide ! Alcool agresse les muqueuses gastriques, ce qui entraine souvent des aigreurs. Essayez de manger avant, comme une petite poignée d’amandes .

Préférez le vin à l’apéritif, aux alcools forts. Pendant le repas, évitez les mélanges et buvez aussi un peu d’eau, plate de préférence, car le gaz carbonique contenu dans les eaux gazeuses favorise l’absorption de l’alcool dans le sang.

Mais mon secret pour une vraie protection supplémentaire, est de prendre une cuillerée d’huile d’olive ou de noix (encore mieux pour les omégas) avant d’avaler quoi que ce soit. En tapissant les parois de l’estomac, les huiles protègent ses muqueuses des agressions de l’alcool et retardent son passage dans le sang.

ASTUCE 2

Le psyllium.
À jeun ou juste avant le début des ripailles… prendre 1 cuillère à soupe de psyllium dans un petit verre d’eau. À boire immédiatement puis que le psyllium, (entièrement naturel et bourré de fibres) devient un gel. Il protègera les muqueuses fragiles de l’estomac et du tube digestif. Le psyllium facilitera l’ensemble du processus digestif et sa capacité d’absorption limitera l’impact de l’alcool…si vous voyez ce que je veux dire…!

Pensez également à boire davantage que d’habitude entre les repas, ce qui permettra à votre métabolisme d’être plus efficient ! Mais aussi parce que l’alcool déshydrate, autrement vous risquez de vous réveiller la nuit avec une bonne soif. Priorité évidemment à l’eau plate, et si possible non glacée pour faciliter la digestion et en alternance tisane digestive.

Astuce 3
Pour l’alcool : Buvez à petites gorgées, dégustez, gardez un peu en bouche, surtout si vous avez la chance d’avoir des « bonnes bouteilles » à table. Je vous conseille vivement de vous procurer des vins biologiques, aujourd’hui on trouve du très bon champagne ainsi que des vins de grande qualité. Les vins BIO contiennent peu de sulfites (moins de 100 mg/l ) et sont beaucoup moins chargés en résidus de pesticides. Pour les avoir testés, je peux vous dire qu’ils provoquent vraiment moins des maux de tête.

Astuce 4
Je n’ai pas trop l’habitude de manger des raclettes au moment des fêtes, mais au cas ou… Le truc spécial pour les plats à base de fromage comme les fondues, raclettes, tartiflettes, etc. consistent à ajouter une rasade de cognac, l’équivalent d’une bonne cuillère à soupe pour 4 personnes, cela renforce la digestibilité de ces menus, tout en en relevant le goût ! Et surtout, MANGEZ LENTEMENT, la digestion commence dans la bouche. Cela permettra de mieux digérer même si vous avez mangé plus que d’habitude.

Le soir ou « le matin »… avant d’aller vous coucher

Astuce 5
Vous ressentez des ballonnements ? Parfois même des douleurs dans la nuque et des maux de tête ?

Plusieurs solutions, prenez d’abord une bonne douche chaude pour vous détendre. Ensuite comme faisaient nos grands –mères, eh oui …on n’y pense pas, mais cette vieille méthode marche toujours, posez-vous une bonne bouillotte bien chaude sur l’estomac et un petit peu vers la droite du coté foie. La chaleur décongestionnetrès rapidement l’ensemble du système digestif. Le ventre va se relâcher peu à peu ainsi que l’ensemble du système digestif.

Le matin au réveil après les fêtes

Astuce 6
Première chose à faire pour les lendemains des fêtes, mettez une bouteille d’eau à côté du lit et 15 min avant d’attaquer le petit déjeuner, buvez 2 verres d’eau et lentement. Ce qui est encore mieux et si possible, buvez de l’eau chaude pour éliminer les toxines.

Astuce 7
Profitez de votre premier réveille et ne continuez pas trop à somnoler, même si la fatigue de la veille se fait sentir. Autrement vous aurez du mal à vous lever. Prenez une bonne douche et allez marcher tranquillement pour prendre de l’air. Une bonne promenade activera la circulation lymphatique, c’est essentiel pour le drainage des déchets !   (Si vous êtes fatigué dans la journée, faites une petite sieste après le déjeuner)

Astuce 8
Si vous voyez que le mal de tête ne passe pas et peut être même vous avez une migraine, faites la méthode Gardelle avant de vous bourrer des sempiternels paracétamol et autre ibuprofène.

Très simple, placer simultanément une bouillotte chaude (vous ne l’aurez pas ressortie pour rien la veille, ha ha ha) au niveau du foie et une poche de glace enveloppée dans un linge au niveau de la tête. Quelques dizaines de minutes devraient suffire à vous remettre d’aplomb.
Vous avez d’autres astuces, éprouvées par votre propre expérience ? Pourquoi ne pas les partager à la suite de cet article ? J’aimerais bien les connaitre !

En tout cas, je vous souhaite à toutes et à tous des excellentes fêtes de fin d’années !