Curcuma

10 juin 2018
separator

Le Curcuma

La racine de curcuma possède des propriétés connues de longue date en médecine ayurvédique et asiatique. En Occident, on l’utilise comme supplément nutritionnel pour ses propriétés anti-inflammatoires et sa capacité à neutraliser les radicaux libres responsables de la peroxydation lipidique et des lésions oxydatives sur l’ADN. Les curcuminoïdes soutiennent également la détoxication hépatique .

Les avantages et propriétés du curcuma sont ainsi multipliés :

L’action protectrice générale et spécifique sur le système immunitaire est renforcée

L’action anti-inflammatoire dans la sphère gastro-intestinale et hépatique est significativement accrue ;

L’action anti-inflammatoire dans l’ensemble ostéoarticulaire entraîne une nette amélioration des paramètres biomécaniques.

La curcumine est un antioxydant puissant qui a des effets bénéfiques et variés sur l’organisme qui contribue à le protéger du cancer :

Elle protège les cellules des radicaux libres.

Elle stimule le système immunitaire à la fois localement et généralement.

Elle est d’une efficacité similaire à l’aspirine comme anti-inflammatoire

Elle induit in vitro l’apoptose (mort programmée) des cellules cancéreuses mieux que le sélénium, la vitamine A, la vitamine D3 ou le thé vert.

Elle protège des virus avec efficacité (c’est son usage traditionnel séculaire) et inhibe in vitro la réplication du HIV dans des cellules chroniquement infectées.

Elle réduit le cholestérol en stimulant la sécrétion biliaire.

Un gramme de curcuma par jour améliore la mémoire de travail de personnes ayant un sucre sanguin un peu élevé.

Ces derniers temps, le curcuma (comme le safran qu’il remplace souvent) pourrait grandement contribuer à la prévention des cancers.

Cela s’explique par la capacité de cette molécule à lutter contre le stress oxydatif – responsable de la dégénérescence cellulaire – mais aussi contre l’inflammation qui, lorsqu’elle est chronique, entraîne des dysfonctionnements immunitaires et métaboliques en chaîne. Deux situations qui sont étroitement liées à l’apparition et au développement des tumeurs.

Il y a eu tellement d’études montrant les bénéfices de la prise de curcumine que plusieurs laboratoires pharmaceutiques essaient de breveter des produits de synthèse qui miment ses mécanismes d’action…

La liste est longue, alors surtout ne vous en privez pas !

Important : Dans la salade, dans les soupes, les jus frais à l’extracteur… il est important d’ajouter au curcuma (et antioxydants en générale) un corps gras comme l’huile de lin, de graines de courge, de noix, de noisette, d’olive, de sésame, ainsi ils seront mieux absorbés !