Le raisin

10 novembre 2020
separator

Le raisin est le fruit du début de l’automne par excellence ! C’est donc à cette saison que nous pouvons profiter au maximum de ses bienfaits. Qu’il soit de cuve (= raisin à partir duquel on élabore le vin) ou qu’il soit de table (= raisin que l’on picore quand on le souhaite), le raisin est sans doute l’une des premières cultures de l’homme.

 

  • Tonus et énergie

Traditionnellement, le raisin était réputé comme un fruit antifatigue. On le donnait aux enfants anémiés et aux femmes enceintes. Il ouvre l’appétit. Grâce à sa formidable richesse en glucides (il en contient entre 15 % et 20 % selon la variété et le degré de maturité), il apporte beaucoup d’énergie.

 

Il est vrai que je recommande toujours de consommer une alimentation qui contient moins de glucides possible mais le raisin est une exception ! Il contient une telle quantité d’antioxydants qu’il ne faut surtout pas s’en priver. Je vous conseille de grignoter en même temps des amandes ou des noix par exemple. Le fait de consommer un corps gras en même temps qu’un aliment qui contient pas mal de glucides permet au sucre de pénétrer lentement dans le sang. Ainsi, on peut éviter une hypoglycémie. Les personnes souffrant de diabète éviteront toutefois d’en consommer en trop grande quantité.

 

  • De multiples bienfaits pour équilibrer votre système nerveux

Le raisin est également un bon draineur ; il va faciliter l’élimination des toxines par les reins tandis que son apport en fibres (pectine dans la pulpe et cellulose dans la peau) régule nos fonctions digestives. Pour ces raisons, il est bien adapté à la mono-diète au cours de laquelle on profitera de ses vitamines du groupe B (en particulier B1, B3 et B5). Ces vitamines équilibrent aussi le système nerveux.

 

  • Un véritable alicament

On considère aujourd’hui le raisin comme un véritable « alicament ». Il se révèle en effet un très bon protecteur contre deux des principaux maux de notre époque : le cancer et les maladies cardiovasculaires.

Certes, en quantité d’antioxydants, le raisin n’est pas le mieux placé, mais en qualité, oui ! Il en renferme notamment plusieurs de la famille des polyphénols. C’est le cas des flavonoïdes. Le raisin contribuerait ainsi à diminuer le taux de mauvais cholestérol et aurait une action préventive contre la thrombose artérielle pouvant ainsi ralentir et inhiber la formation de caillots. Les flavonoïdes joueraient un rôle particulièrement bénéfique dans la protection des vaisseaux ainsi que pour la circulation sanguine.

 

Pour info, les raisins noirs ou blancs se valent aux niveaux des antioxydants (le raisin blanc contient par contre un peu plus de sucres que le noir).

 

  • Le raisin et le vin

On dit souvent que boire du vin est bon pour la santé mais on ne sait jamais si c’est tout à fait vrai ou non. C’est d’ailleurs ce qui est à l’origine du « French Paradox » : il y a une vingtaine d’années, des chercheurs américains, intrigués par le fait que les Français faisaient moins d’infarctus du myocarde que leurs congénères, pensaient que c’était lié à la consommation de vin. Des études plus poussées ont montré que la consommation modérée de vin diminue l’incidence des cancers de la bouche, de l’œsophage, de l’estomac, du colon, du pancréas et de la vessie.

En tous cas ce qui est sûr, c’est que nous devons consommer du vin le plus naturellement possible ! Parce que les grappes de raisins, ne l’oublions pas, reçoivent bien plus de pesticides que nos fruits et légumes. À cela il faut encore ajouter les sulfites que contient le vin… Aujourd’hui, les viticulteurs ont fait des formidables progrès et on peut vraiment trouver d’excellents vins d’origine très naturelle. En ce qui me concerne, je suis très méticuleuses parce qu’un vin pleins de sulfites m’assure un mal de tête le lendemain ! Reste qu’il n’est jamais bon de consommer du vin en trop grande quantité.

 

C’est pourquoi je vous propose une cure à base de jus de raisin qui vous apportera autant de bénéfices.

 

  • Osez la cure de raisin !

Je vous conseille vivement la cure uvale basée sur la consommation exclusive de raisin plutôt noir et de jus (environ 1 à 2 kg de fruits par jour). Elle permet de vraiment détoxiquer l’organisme selon le principe de la mono-diète dépurative. Cette cure est la bienvenue en automne afin de s’alléger des toxines que l’organisme va se remettre à stocker pendant l’hiver. Le raisin est intéressant en mono-diète car son taux élevé en glucides nous fournit suffisamment d’énergie et évitera les sensations d’affaiblissement. Je vous conseille de boire beaucoup d’eau pendant la cure afin d’aider à l’évacuation ainsi que de ne pas dépasser trois jours de cure si vous êtes novice !