Le shiitake

12 octobre 2020
separator

Le shiitake fait partie de la pharmacopée chinoise et japonaise depuis plusieurs millénaires. On appelle également ce champignon médicinal le « lentin du chêne ».

 

Le shiitake est non seulement un excellent champignon comestible et très goûteux (vous en trouverez dans de nombreuses recettes sur mon site), mais c’est aussi un champignon médicinal dont les vertus santé sont prouvées par des siècles de pratique dans les traditions japonaises et chinoises. Ce champignon contient une grande diversité de nutriments  (il contient beaucoup d’acides aminés et de puissants antioxydants).

En ce qui me concerne, je suis une fan absolu, puisque ce champignon aux saveurs extras, sublime absolument tous mes plats culinaires ! Je le cuisine dans mes nombreuses recettes, comme les légumes sautés au wok ou encore les nombreux bouillons dont j’ai mes petits secrets.

 

  • Les qualités nutritionnelles du shiitake

 

Il apporte des protéines, des fibres, des vitamines B5, B2 et PP, du sélénium, du cuivre et ces polysaccharides complexes particulièrement intéressants du point de vue médicinal que sont les bêta-glucanes. L’un d’eux, répondant au doux nom de lentinane, est étudié depuis plusieurs décennies au Japon et en Chine et a été promu thérapie complémentaire dans les traitements classiques de cancers comme celui du côlon.

 

  • Shiitake et nutriments de premier choix

 

Le shiitake est une opportunité qui tombe à pic : il fournit environ 2,2 grammes de protéines pour 100 grammes de champignon. Ces protéines sont d’une digestibilité particulièrement élevée et permettent à l’organisme de le métaboliser bien plus facilement, sans les inconvénients inhérents à la viande industrielle (à savoir une production élevée de déchets métaboliques acidifiants). Il est aussi remarquable parce qu’il contient tous les acides aminés essentiels (par exemple la leucine et la lysine) dans la même proportion que le lait ou la viande !

 

En ce qui concerne les oligo-éléments, le shiitake est vraiment intéressant par sa haute teneur en cuivre ! Le cuivre est essentiel du fait que certaines enzymes ne peuvent être actives en son absence. Il intervient également dans le bon fonctionnement du système nerveux. Les besoins quotidiens en cuivre sont d’environ 1 à 2,5 milligrammes.  Une portion de 70 grammes de shiitake peut couvrir près des trois quarts de nos besoins !

 

  • Un légume hautement vitaminé

 

Ce n’est pas tout, le shiitake est très bien pourvu aussi en vitamines du groupe B (B2, B3, B5, et B6).

 

Les champignons en général, mais le shiitake en particulier, se démarquent des autres légumes par leur teneur en ergostérol, un précurseur de la vitamine D que notre organisme sait bien convertir. Nous le savons et vous pouvez trouver plusieurs articles sur ce sujet sur mon site, il est important de savoir que la grande majorité de la population nord-occidentale est en déficit de vitamine D, le shiitake est donc un vrai atout !

 

  • Tonus, longévité, cholestérol et papillomavirus

 

La consommation de trois ou quatre champignons tous les jours pendant une semaine permet en général de constater rapidement un regain de tonus intellectuel et physique et un développement de la vigilance, l’esprit vif et l’éveil.

 

Le shiitake bénéficie aussi d’une solide réputation en tant que remède de longévité. À mettre, à n’en plus douter, sur le compte de son caractère antioxydant, anti-tumoral et antiviral, qui contribue depuis des siècles ‒ avec d’autres facteurs inhérents à la culture asiatique ‒ à prévenir le vieillissement et les conséquences des maladies.

 

  • Le shiitake, un champignon en phase avec les systèmes digestif

 

Le shiitake semble présenter des affinités à plusieurs niveaux avec le système digestif. Il contient certaines substances comme le lentinane, la lenthionine et l’acide oxalique, qui ont démontré des effets antibactériens et antifongiques in vitro sur des souches responsables d’inflammations et de nécroses tissulaires dans la bouche, sur les dents, l’estomac et le tube digestif.

 

Une consommation régulière de shiitake va dans le sens d’une action probiotique, donc du rééquilibrage des flores microbiennes, et au-delà, d’une dynamisation du système immunitaire, dont le principal vecteur est justement le désormais célèbre microbiote. Le shiitake est donc également un tonique digestif.

 

  • Comment je l’utilise au quotidien ?

 

Le champignon se trouve sous forme fraîche (je le préfère ainsi) dans la plupart des magasins biologiques mais la forme séchée est encore la plus répandue parce que plus pratique. Pour réhydrater le shiitake séché, il suffit de le faire tremper quelques dizaines de minutes. Dans les deux cas, il peut être cuit en incorporation dans de nombreux plats chauds et soupes.

 

On le consomme habituellement cuit, mais ses propriétés fortifiantes se font ressentir en le mangeant cru. MAIS, il faut signaler que le shiitake cru peut, dans certaine cas, provoquer des troubles gastro-intestinaux. En ce qui me concerne, je le préfère plutôt cuit !

Vous pouvez aussi essayer de le consommer en tisane (2 grammes de poudre par jour).  Les cas de troubles gastro-intestinaux se font plus rares.