Exposition au soleil : comment synthétiser de la vitamine D sans danger ?

17 juin 2019
separator

La vitamine D est apportée en petite quantité par des aliments comme les poissons gras ou les œufs et de manière plus substantielle par des compléments alimentaires. Mais elle est surtout fabriquée par l’organisme lorsque l’on s’expose au soleil. De nombreuses cellules de l’organisme possèdent des récepteurs à la vitamine D. Celles-ci interviennent dans la santé osseuse, l’immunité, la réduction de l’inflammation et aussi dans la santé cardiovasculaire et respiratoire.

On estime que 80% de la population française manque de vitamine D (moins de 30 ng/mL de vitamine D dans le sang). Dans le monde, près d’un milliard de personnes souffriraient d’un déficit en vitamine D. D’après les recherches scientifiques, un adulte qui manque de vitamine D en hiver devrait, recevoir 50 000 UI de vitamine D3 par semaine, ou 6000 UI par jour pendant 8 semaines pour atteindre le seuil de 30 ng/mL.

Le problème est que nous nous exposons de moins en moins au soleil, et le plus souvent avec des écrans, ce qui contribue au manque de vitamine D.

Kim Pfotenhauer, de l’université Touro (Californie) précise : « Nous voulons que les gens se protègent contre le cancer de la peau, mais il y a des niveaux modérés et sains d’exposition au soleil sans protection, qui sont très utiles pour stimuler la synthèse de vitamine D. »

La vitamine D est synthétisée naturellement par notre organisme grâce à l’action des rayons du soleil et plus précisément, des rayons UVB. En effet, ces rayons vont atteindre les couches profondes de la peau, où se trouve la « pré-vitamine D », un dérivé du cholestérol et précurseur de la vitamine sous forme D3 ou cholécalciférol. La « pré-vitamine D » subit une première hydroxylation dans le foie pour donner la forme D3, qui subira une deuxième hydroxylation au niveau des reins pour donner le Calcitriol. Le Calcitriol est la forme la plus biologiquement active de la vitamine D.

Pour faire le plein de vitamine D, il est important de s’exposer brièvement au soleil durant les beaux jours à la mi-journée, mais sans crème solaire. Les auteurs d’un article paru dans Journal of the American Osteopathic Association insistent sur le fait qu’une part importante de la population ne reçoit pas suffisamment de vitamine D.

Il est important de s’exposer durant les beaux jours 5 à 30 minutes en milieu de journée (selon le type de peau, la latitude), deux fois par semaine, et je précise qu’il ne faudrait pas mettre de crème solaire lors de ces expositions sauf éventuellement sur le visage s’il n’est pas protégé par un chapeau. L‘écran total reste important pour prévenir les dommages de la peau en cas d’exposition récréative et prolongée. Chacun doit aussi être conscient de ses risques en fonction de la pigmentation de sa peau.

La vitamine D a plusieurs rôles importants dans l’organisme humain et cela, dès le plus jeune âge. Elle contribue notamment, chez l’adulte comme chez l’enfant, au fonctionnement normal du système immunitaire.

La vitamine D va permettre l’absorption et l’utilisation du calcium, mais aussi du phosphore, deux composants importants des os ou encore des dents. Elle contribue à une calcémie normale et de ce fait va aider au maintien d’une ossature et d’une dentition normales. Elle sera d’ailleurs nécessaire à la croissance et au bon développement de l’enfant. En contribuant à réduire la perte de densité minérale osseuse, elle sera également bénéfique pour les femmes ménopausées. En effet, une faible densité minérale osseuse constitue un facteur de risque des fractures ostéoporotiques. 

En été, je ne m’expose jamais pendant les heures les plus chaudes (entre 12h-16h) et je reste sous le parasol. Non seulement cela me permet d’acquérir un léger bronzage doré, de plus cela m’apporte la quantité suffisante en vitamine D. Mais on peut aussi récupérer une bonne dose de vitamine D à partir de 17h, quand le soleil décline, mais l’exposition doit être plus longue… comme le matin tôt, pour moi ce sont les meilleurs moments dans la journée et l’exposition est sans risque.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Nom *