L’inflammation à bas bruit et les maladies qu’elle déclenche

24 mai 2020
separator

L’inflammation n’est pas quelque chose de mauvais à la base, elle est même indispensable à la vie. C’est elle qui met en place un mécanisme de défense et de réparation des tissus cellulaires endommagés lors d’une agression externe ou interne.

 

Mais attention, c’est lorsque l’inflammation devient permanente et chronique que cela devient problématique. Nous constatons que de plus en plus de maladies que l’on pensait bien connaître sont en réalité dues à une longue période d’inflammation à bas bruit. 

 

  • Qu’est-ce que l’inflammation à bas bruit ?

 

L’inflammation à bas bruit se caractérise par la circulation constante de molécules pro-inflammatoires et inflammatoires dans l’organisme. Ce type d’inflammation peut durer de quelques jours à quelques semaines, mais parfois aussi s’installer pour plusieurs mois ou années.

L’inflammation chronique peut ne pas être forcément très douloureuse. C’est pourquoi on parle d’inflammation à bas bruit, froide ou de bas grade. Elle évolue silencieusement et cause des dégâts sans que l’on sache forcément d’où elle provient.

 

  • Quelles sont les causes des inflammations à bas bruits ?

 

Une grande partie de la réponse se trouve dans le mode de vie comme par exemple une mauvaise alimentation (blé, produits laitiers, sucre, aliments transformés etc.), l’inactivité physique, le tabagisme, l’alcoolisme, le manque de sommeil etc.

Les conditions de vie (présence de polluants dans l’environnement, stress chronique ou oxydatif, etc.) et d’autres déterminants inconnus peuvent également être des facteurs.

 

  • Quelles sont les conséquences ?

 

L’inflammation chronique à bas bruit est une des caractéristiques associées au vieillissement des tissus et à la plupart des maladies liées à l’âge comme :

 

– Les maladies cardiovasculaires notamment l’athérosclérose

– Le cancer

– L’obésité, diabète

– L’arthrose

– Les maladies neurodégénératives

– Maladies auto-immunes

– La perméabilité des intestins (microbiote)

 

  • Comment faire pour s’en prévenir ?

 

Combattre l’inflammation semble être un facteur important de traitement de toutes ces infections.

Quelques conseils que vous pouvez mettre en place de manière concrète :

 

– Chaque aliment a un potentiel inflammatoire. Parmi ceux qui favorisent l’inflammation, on compte les aliments ultra-transformés à charge glycémique élevée, riches en acides gras saturés, en oméga-6 etc. Privilégiez une alimentation plutôt anti-inflammatoire pour compenser les différents stress de la vie quotidienne. Contre l’inflammation il est important d’adopter un régime à index glycémique bas ! Les aliments qui ont un effet anti-inflammatoire sont représentés par la majorité des aliments bruts, ceux riches en polyphénols, antioxydants, oméga-3, les épices, les aliments plutôt alcalinisant etc.

 

– Une activité physique régulière (et si possible plaisante) est très fortement conseillée. Pour vos artères, alternez entre marche rapide et marche normale.

 

– Selon vos possibilités, évitez de vivre en centre-ville, en zone industrielle ou près d’un endroit très pollué. Si vous fumez, l’arrêt (ou au minimum une forte réduction) de la cigarette devrait également être envisagé. Modérez également votre consommation d’alcool.

 

– Apprendre à gérer le stress (physique et psychologique) et votre sommeil sont des habitudes indispensables pour éviter l’inflammation chronique à bas bruit. La méditation peut être une alliée de taille à ce niveau-là.

 

 

Pour me contacter :

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Nom *