Courge, graines

01 novembre 2019
separator

Les graines de pépin courge

En Autriche nous tirons des graines une excellente l’huile de courge, c’est une spécialité de mon pays que je vous conseille vivement ! Le « Kürbiskernöl ». (Une huile de courge qui se distinguer avec celle que vous pouvez trouver ici en France). Il faut alors la choisir pure à 100% et pressée à froid.

Les graines de courge entrent dans les méridiens de l’estomac et du gros intestin. C’est avant tout un vermifuge naturel très puissant, qui peut agir aussi bien sur des parasites tels que les ténias, mais aussi les oxyures, les ascaris, les ankylostomes.

Quand nous étions petits, nos parents nous faisaient vermifuger régulièrement. Vous avez la possibilité de broyer les graines de courges et de les mélanger avec un peu de miel par exemple. C’est un excellent vermifuge. À faire au moins pendant 2 semaines pour une réelle efficacité !

Les graines de courge ont aussi une action sur le système urinaire et la prostate. C’est un excellent alicament pour les problèmes d’hypertrophie de la prostate, les prostatites. Elles soulagent aussi les symptômes de vessie irritable et hyperactive, les pyélonéphrites.

Je consomme les graines en apéritif, grillé à sec et avec un peu de fleur de sel un excellant en apéro ! Je les introduis aussi entières dans mon pain fait maison et en poudre dans mes cakes. Un vrai délice… Prenez de temps en temps l’équivalent d’une demi-poignée !

À savoir :

Les graines perdent rapidement leur fraîcheur et rancissent. Le mieux est de les acheter dans les magasins bio, préparés et décortiqués, et bien sûr non salés. Bien voir la date de péremption. Elles peuvent être conservées au réfrigérateur, et on doit les consommer et les acheter prioritairement en automne.

Quand il s’agit d’avoir une action plus puissante, en autres sur la parasitologie, on fait une décoction de 60 à 120 gr de graines moulues, avec ou sans leur enveloppe. Attention de ne pas trop forcer sur les doses.

CONCLUSION

Ce n’est pas pour rien que la saison du potiron se situe en automne, saison humide par excellence ! L’humidité externe peut alors se rajouter à l’humidité interne et favoriser les problèmes de parasitologie, de chaleur-humidité au niveau du foyer inférieur, prostatites. Les courges absorbent l’humidité… !

On en revient toujours à la même règle : « Consommer des fruits et des légumes de saison !