La pleine lune, influence-t-elle vraiment notre humeur ?

31 août 2021
separator

Je ne sais pas vous mais la Pleine Lune n’a plus de secret pour moi Depuis mon plus jeune âge, je la sens et je sais que son influence sur l’être humain n’est pas anodine. D’ailleurs si l’on souhaite aller plus loin, c’est bien sûr aussi le cas des autres planètes de système solaire comme Jupiter ou Saturne. L’astrologie ce n’est pas de la voyance mais bien une science, même si certains n’y croient pas. Toutes les planètes nous influencent profondément dans notre chemin de vie. Mais pour aujourd’hui, je vais me contenter de vous parler de la Lune.

 

La Lune est un astre très puissant ainsi que le symbole des émotions, de la féminité et de l’Intuition. La Pleine Lune invite à nous défaire de ce qui n’est plus nécessaire à notre bien-être. Utiliser les énergies de la Lune permet de nous connecter à nos GUIDES, notre SAGESSE INTÉRIEURE avec plus de FACILITÉ.

 

Selon les étapes du cycle de la Lune, les énergies qu’elles nous partagent ont un effet différent sur notre subconscient. On peut imaginer que le moment de la Pleine Lune fait remonter à la surface nos émotions les plus enfouies. Lorsque la Lune atteint son pic, certaines personnes peuvent ressentir de la morosité, de la tristesse, de la fatigue voire même de l’énervement.

Ces « symptômes » proviennent du fait que des émotions empêchent de nous aligner avec les désirs profonds de notre être. Pour réaliser un travail de développement personnel, il est nécessaire de revenir sur ce qui a pu nous blesser par le passé, dans cette vie ou dans les vies antérieures.

 

Mais il est aussi important de poser ses intentions et se projeter positivement dans le futur. Pour cela, apprenons à nous sentir bien dans le moment présent ! Les énergies de la Lune peuvent nous aider à faire ce travail.

 

Pardonnez-moi mais cela me fait toujours rire quand on me dit « mais ce sont des bêtises », « ce sont des croyances » etc. Beaucoup de personnes éprouvent le besoin d’une preuve scientifique, je comprends bien sûr mais cela me fait aussi comprendre que nous sommes de plus en plus déconnectés de notre for intérieur… nous ne savons plus écouter nos intuitions.

 

La Lune, qu’on tient responsable de tout ! Mais je dirais plutôt qu’elle nous influence ! Comme les pics de naissance, les sautes d’humeur, les cycles menstruels, les crimes ou le manque de sommeil. Et bien pour la première fois, enfin, une étude nous prouve et nous confirme que les cycles lunaires ont bien une influence sur la façon dont on dort, comme le rapporte The Gardian. Je vous explique tout !

 

Pour ceux qui ont besoin de preuves, les voilà !

 

Jusqu’ici, la dernière étude remontait à 2013 et tendait déjà à prouver qu’en période de pleine Lune, l’homme a tendance à moins dormir. Mais ses conclusions ne faisaient pas l’unanimité, l’étude ayant été réalisée sur des sujets enfermés dans le noir total. Cette fois, les équipes de chercheurs de l’Université de Washington se sont penché sur la lumière, naturelle et artificielle, et son impact sur trois communautés différentes d’Argentine : une communauté rurale sans aucun accès à l’électricité, une autre rurale aussi mais avec un accès limité, et une troisième vivant dans un espace urbain artificiellement éclairé.

 

 

Le résultat est sans appel : chez les trois communautés, les 3 à 5 jours précédant les nuits de pleine Lune, le temps de sommeil chute de 20 à 90 minutes par nuit, et l’heure de coucher est retardée de 30 à 80 minutes. Ce ne sont donc pas seulement les nuits de pleine Lune qui auraient un impact négatif sur notre sommeil, mais aussi et surtout celles qui les précèdent. Les mêmes résultats ont été observés chez des sujets basés à Seattle. Peu importe, donc, les origines ethniques, sociales, le milieu de vie ou les croyances, le sommeil de l’homme est bel et bien synchronisé aux phases lumineuses de la Lune.

 

Quelques mystères subsistent… Pourquoi ? Et bien… on n’est toujours pas trop sûrs. Jusqu’ici, on pensait qu’il y aurait un rapport avec la production de mélatonine, l’hormone liée au sommeil et au rythme biologique, inexplicablement plus faible en période de pleine Lune. Aujourd’hui, on penche surtout pour le fait qu’un ciel plus lumineux, comme il l’est les nuits précédant les phases de pleine Lune, influencerait nos envies d’activités nocturnes, donc de coucher tardif et un sommeil moins apaisé. En gros, les chercheurs sont désormais catégoriques sur l’influence de la Lune sur nos nuits, mais aucune donnée exhaustive ne permet encore de l’expliquer.

En attendant, si vous craignez les insomnies passagères, il est temps de prendre le contrôle de votre cycle de sommeil grâce à quelques exercices qui vous aideront à bien dormir. Voici la vidéo, profitez et surtout… dormez bien !

Un sommeil récupérateur grâce à 4 positions de yoga faciles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Nom *