Huile essentielle de clous de girofle

22 mars 2021
separator

L’huile de girofle a été la préférée des nouvelles mères pendant des années, pour soulager les douleurs de dents des bébés. Cette huile est en effet utilisée pour le mal de dents depuis le 17èmesiècle. On pense qu’elle est utilisée depuis plus de 2000 ans.

 

  • Les déficiences immunitaires

 

La contribution de l’huile essentielle au système antioxydant permet d’augmenter globalement la réponse immunitaire aux agressions extérieures.

On peut l’utiliser en période de convalescence, en cas de fatigue de fin d’hiver, d’épidémies, d’infections (bactéries, virus, champignons), en diffusion (avec du citron par exemple), en cas de maladie tropicale (amibiase, fièvre typhoïde, etc.) comme le paludisme ou lorsque le système immunitaire est affaibli.

 

  • Les troubles digestifs

 

Aux vues de ses propriétés antispasmodiques, l’huile essentielle de giroflier est indiquée pour l’ensemble des maux suivants :

-Ballonnements, gaz, putréfactions et/ou fermentations intestinales

-Diarrhées infectieuses

-Infections intestinales (streptocoque, staphylocoque, colibacille, candidose, helicobacter pylori, etc.)

-Inflammation de l’intestin grêle ou du colon

-Spasmes intestinaux

– Vers intestinaux

 

  • Les bronchites, rhinopharyngites, sinusites, rhumes

 

Grâce aux propriétés antibactériennes et antioxydantes du giroflier, l’huile de giroflier peut aussi aider à combattre les infections ORL comme la grippe, la pharyngite et le rhume.

  • Autres indications

 

-Accouchement (favorise les contractions)

-Tranchées utérines (si pas d’allaitement)

-Infections urinaires et génitales (cystite, maladies vénériennes, prostatite, etc.)

-Déséquilibres endocriniens (Ovaires, hypophyse, thyroïde, surrénales)

 

-Pour le bien-être :

-Angoisse

-Asthénie physique et/ou psychique, épuisement

-Confiance (manque)

-Déprime latente, idées noires

-Déprime post-partum (si pas d’allaitement)

-Frigidité, impuissance, libido défaillante

-Inhibitions mentales

-Peurs (notamment celles liées à l’accouchement)

-Somnolence

 

  • Comment utiliser l’huile essentielle de giroflier ?

 

L’huile essentielle de Giroflier peut être utilisée de façons très différentes pour un large spectre de maladies et symptômes. Néanmoins, en cas de doute, n’hésitez pas à me contacter afin de recueillir des informations personnalisées et adaptées à votre situation médicale, votre profil et votre âge.

 

Les douleurs musculaires :

L’huile essentielle de giroflier est un analgésique puissant, capable de soulager plusieurs douleurs comme les inflammations, les rhumatismes, l’arthrite, l’arthroses et les douleurs musculaires.

Pour les douleurs musculaires ou les troubles digestifs, diluer une goutte d’huile essentielle dans 5 gouttes d’huile végétale, puis appliquer et masser la zone concernée.

 

Pour les douleurs dentaires, les infections buccales et les caries :

Appliquer directement sur la zone douloureuse (avec un coton-tige). Attention : éviter les plombages, bridges ou prothèses dentaires en métal.

 

Pour les migraines :

Appliquer une trace sur la localisation de la migraine.

 

Pour les troubles ORL :

Diluer dans une huile végétale et masser le dos la colonne vertébrale.

 

Grippe : 

Diluer dans une huile végétale et masser le dos, la colonne vertébrale et les voûtes plantaires.

 

Pour la fatigue de fin d’hiver :

Diluer dans une huile végétale et masser le dos et les plantes de pieds.

 

Pour favoriser l’accouchement :

Diluer dans une huile végétale et masser le bas du dos.

 

Ballonnements :

Diluer avec de l’huile végétale et masser le ventre.

 

Mycose des pieds :

Diluer dans une huile végétale et appliquer directement sur les zones concernées.

 

Piqûre d’insecte :

Appliquer pure sur la piqûre.

 

Verrues :

Appliquer pure directement sur la verrue (veiller à ne pas appliquer sur la peau autour de la verrue)

 

Voie orale :

L’huile essentielle de giroflier peut s’utiliser en cuisine si elle est diluée dans une matière grasse (huile, crème) ou sucrée (sirop, miel, morceau de sucre). Une goutte au maximum. Elle ne doit pas s’ingérer pure.

Cela peut être une voie pour des infections intestinales (streptocoque, staphylocoque, colibacille, candidose, helicobacter pylori, etc.) ou des infections urinaires et génitales (cystite, maladies vénériennes, prostatite, etc.).

 

Dans tous les cas, cette utilisation doit être suivie par un thérapeute. Contactez-moi via le formulaire ci-dessous :