S’émerveiller, une solution pour être heureux et pour « rester en bonne santé »  ?

21 septembre 2021
separator

3 « KIF »  par jour !

 

Savez-vous que s’émerveiller est bon pour l’esprit, mais aussi pour la santé ? Et que cela nous permettrait de vivre plus longtemps ?

 

S’émerveiller : les enfants sont extraordinairement doués pour cette capacité. Les regarder s’extasier ou rire à la moindre occasion est un pur délice mais peut aussi nous procurer un brin de nostalgie. Car en grandissant, nous devenons souvent aveugles aux merveilles de la vie. Et pourtant, échanger un sourire, savourer le temps passé avec les êtres aimés, contempler un paysage, écouter le chant des oiseaux, déguster un bon plat… Les occasions au quotidien sont nombreuses.

 

  • L’émerveillement : de la quête à la conquête

 

L’émerveillement nous déculpabilise, mais l’émerveillement de l’adulte diffère de celui de l’enfant. Arrivé à un certain âge, l’insouciance est souvent derrière nous et la réalité, parfois difficile, est face à nous. La capacité d’émerveillement est alors un peu une quête et ce que je peux dire par rapport à mon expérience, « il faut avoir lutté contre soi pour parvenir à cet émerveillement-là ».

Il faut avoir surmonté la tristesse, la solitude, la révolte, le désespoir, les blessures et donc, les avoir rencontrés. Une fois cette capacité retrouvée, alors un miracle s’opère : la vie se met à parler.

C’est comme pour les enfants, avec la même magie. La magie, mais une magie toutefois enrichie par l’expérience de la vie.

 

Rien n’est plus important et je dirais « on peut être riche, mais si l’on ne sait pas s’émerveiller, on est pauvre ».  On passe à côté de l’essentiel, on manque la beauté du monde, la richesse des êtres humains, la profondeur de l’existence. 

La vie est un miracle et je crois que nous devrions être conscients de l’extraordinaire fait de vivre !

 

Le mot « émerveillement » vient du terme « mirabilia », l’union du mot « miracle » et du verbe « admirer ». Si on arrive à prendre le temps, et quand on prend le temps du regard et de l’admiration, on peut soigner son âme avant de pouvoir libérer une véritable générosité.

 

  • Les bienfaits de l’émerveillement sur la santé

 

Autre condition de l’émerveillement : aimer la vie.
J’estime qu’en devenant présent à notre existence, nous allons voir celle-ci, nous en prenons conscience et cela nous permet de dévoiler sa richesse à travers mille détails.

 

« Le bonheur est dans la conscience ». Plus vous prendrez conscience de vos petits bonheurs, plus vous en connaitrez des nouveaux.

 

  • Comment faire, quelle attitude adopter alors pour être conscient de nos bonheurs ?

 

Il s’agit d’annoter chaque soir, dans un cahier, juste avant de s’endormir, trois événements de la journée pour lesquels nous aurions envie de dire « merci » ! Un exercice qui nous permet et nous invite à prendre conscience des trésors et des richesses que nous offre la vie. Cet exercice n’est pas une corvée mais nous permet réellement de prendre conscience des cadeaux de la vie.

 

Et aussi :

 

  1. Prendre soin de soi, s’aimer vraiment et fuir les environnements toxiques
  2. Cultiver une routine positive
  3. Dépasser ses croyances limitantes pour saisir les opportunités
  4. Clarifier ses objectifs pour les atteindre facilement
  5. Dépasser ses peurs et lâcher prise
  6. Recontacter sa puissance intérieure et créer une spirale d’énergie positive

 

 

Je dirais :

La gratitude libère de l’envie : la reconnaissance de ce que j’ai m’exonère du désir d’autre chose. Cela permet de mieux vivre avec ce que l’on possède déjà et d’être plus généreux. Ressentir et exprimer sa reconnaissance est un formidable antidote contre les émotions négatives, l’hostilité, le tourment et l’irritation.

 

Des laboratoires étudient les bienfaits liés au sentiment de gratitude. Ainsi, d’après le professeur Robert Emmons, les personnes qui tiennent régulièrement un carnet de gratitude « ont gagné quelques heures de sommeil, s’endormaient plus vite, et se sentaient plus reposées au réveil ».

 

Je ne sais ce que vous en pensez mais mieux vaut donc compter ses « kifs » plutôt que les moutons en cas d’insomnie, non ?

 

Plus fort encore, être dans la gratitude ou l’émerveillement permettrait de vivre plus longtemps. Pour mener une telle étude, il faut pouvoir étudier un groupe de personnes ayant exactement le même mode de vie et vivant au même endroit. Les chercheurs ont ainsi examiné des lettres biographiques rédigées par les religieuses d’un couvent à l’âge de 20 ans, 40 ans et 70 ans. Des sémanticiens ont analysé la teneur du vocabulaire et quantifié les mots en lien avec les notions d’émerveillement, d’optimisme et de gratitude. Ils ont ensuite étudié leur état de santé. Ils se sont aperçus que les religieuses manifestant le plus cet état d’esprit positif à travers leurs lettres vivaient en moyenne sept années de plus que les autres. Cette étude a été réitérée dans des contextes plus courants et les résultats sont les mêmes. Ainsi, s’émerveiller serait bon pour la santé !

 

 

Ha… voilà une bonne nouvelle vous ne trouvez pas ? Et comme on dit… il n’y a plus qu’à !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Nom *