Le psyllium

12 octobre 2020
separator

Vous souffrez de problèmes de digestion ? Une détoxication du microbiote s’impose. Le psyllium va devenir l’allié de votre transit !

Constipation, transit accéléré, gastro-entérite, acidité… le psyllium blond vous permettra de retrouver naturellement la sérénité dans votre ventre.

 

  •  Les principales propriétés du psyllium

 

Également appelé « plantain rose », on utilise principalement le tégument de la graine de psyllium (enveloppe qui entoure la graine). Naturellement riche en fibres, le psyllium aide à maintenir un intestin sain et à réguler les selles (constipation passagère, liquidité, aspect…) !

Les mucilages présents dans le psyllium contribuent à réguler, à équilibrer et à detoxiquer tout le système digestif en préservant votre microbiote intestinal (flore intestinale). Ce super-aliment est surtout très riche en fibres, mais il contient aussi des vitamines comme la thiamine et la niacine, sources de riboflavine et de vitamine B6.

 

  • Comment le consommer ?

 

Commencez progressivement par 1 cuillère à café jusqu’à 3 fois par jour avant les repas. Vous pouvez consommer jusqu’à 2 à 3 cuillères à soupe par jour. Adaptez la dose en fonction du résultat. Diluez dans un yaourt végétal ou de brebis, une compote, ou tout simplement dans de l’eau.

 

Le psyllium n’a pas de goût et pour moi la façon la plus simple de le consommer est dans un petit verre d’eau. Le psyllium gonfle au contact de l’eau – je vous conseille donc  de le boire immédiatement, autrement il se transforme et devient un gel. Ce même gel va se déposer dans nos intestins et purifier notre flore intestinale.

 

  • Quelles sont les solutions pour diminuer les problèmes de digestion ?

 

Si vous souffrez d’une mauvaise digestion avec constipation (ou diarrhée), de l’acidité, ballonnement, flatulence etc. il est aussi nécessaire de changer votre façon de vous alimenter :

 

– Retirez de votre alimentation tous les produits à base de lait (fromage, crème, etc.) et de blé qui acidifient l’organisme. 

 

– Il faut impérativement changer votre alimentation, c’est-à-dire éliminer aussi les produits industriels et transformés. Organisez-vous pour préparer des repas simple et goûteux chez vous (vous avez un large choix sur mon site).

 

– Consommez des aliments faciles à supporter : riz basmati semi-complet, flocons d’avoine, fruits et légumes cuits à la vapeur, poissons, volailles.

 

– Évitez les fritures et les graisses.

 

– Réintroduisez les aliments par petites quantités en fractionnant vos repas.

 

– Pour satisfaire vos besoins hydriques et minéraux, veillez à boire suffisamment (eau, jus de légumes fraichement pressés, thé, tisanes, soupes).

 

Éliminer les aliments qui favorisent les sensations de brûlure, c’est-à-dire les acides : les sucres, sodas et boissons gazeuses, biscuits, laitages, blé (pain, pâtes, pizza), confitures, café, les alcools blancs et les plats qui contiennent des mauvaises graisses. Consommez de l’huile d’olive et l’huile de noix (qui contient beaucoup d’omégas 3). Les omégas 3 ne l’oublions pas sont anti-inflammatoires ! 

 

Mangez lentement en mastiquant soigneusement les aliments. Essayez de prendre plusieurs repas légers plutôt qu’un copieux. Évitez de boire pendant les repas. Cela dilue les suces digestives, et provoque une mauvaise digestion ainsi que de la rétention d’eau.

 

 

Pour avoir des conseils personnalisés et un suivi de votre nutrition, n’hésitez pas à me contacter directement sur le formulaire ci-dessous :